Afficher tous les 3 résultats

Nouveau

La Navicelle (Alice Euvrard & Romain Magnanou), L’Instant, 2019 (Côtes-de-Provence)

3 L
Provence

Très belle robe rose pâle saumonée, nez d’une extrême délicatesse sur les fruits rouges acidulés, notes en bouche de mandarine, pomelo, anis, pêche de vigne… Ce Côtes-de-Provence, tout en équilibre et fraîcheur, issu de vignes conduites en bio sur le mythique chemin de la Cibonne en Provence, est notre premier gros coup de cœur rosé de l’année !

29,00 

Très belle robe rose pâle saumonée, nez d’une extrême délicatesse sur les fruits rouges acidulés, notes en bouche de mandarine, pomelo, anis, pêche de vigne… Ce Côtes-de-Provence, tout en équilibre et fraîcheur, issu de vignes conduites en bio sur le mythique chemin de la Cibonne en Provence, est notre premier gros coup de cœur rosé de l’année !

La Ferme des Arnaud, Flagrant délice, 2019 (Vin de France/Rhône)

Vallée du Rhône
5 L
Provence

Pas moins de 3 prix d’excellence au concours général agricole de Paris pour ce rosé délicat et fruité obtenu principalement à partir du muscat noir, le même que nous mangeons en septembre-octobre, et que de très rares vignerons vinifient. Une vraie perle rare.

39,00 

Pas moins de 3 prix d’excellence au concours général agricole de Paris pour ce rosé délicat et fruité obtenu principalement à partir du muscat noir, le même que nous mangeons en septembre-octobre, et que de très rares vignerons vinifient. Une vraie perle rare.

La Mongestine (Maxime Gamard), Les Monges, 2019 (Coteaux d’Aix-en-Provence)

3 L
Provence

Robe claire cristalline, notes acidulées de mandarine et de fraise des bois, balancées par la mirabelle, la pêche de vigne… Bouche suave, tendue, minérale et loooongue. Cet amour de Coteaux d’Aix signé Maxime Gamard, conçu en parfaite harmonie avec son terroir (la Provence verte), se déguste comme le plat signature d’un grand chef : religieusement. En terrasse de préférence, bien sûr…

32,00 

Robe claire cristalline, notes acidulées de mandarine et de fraise des bois, balancées par la mirabelle, la pêche de vigne… Bouche suave, tendue, minérale et loooongue. Cet amour de Coteaux d’Aix signé Maxime Gamard, conçu en parfaite harmonie avec son terroir (la Provence verte), se déguste comme le plat signature d’un grand chef : religieusement. En terrasse de préférence, bien sûr…