Afficher tous les 2 résultats

Nouveau

Les Chemins de Bassac (Thama Sakuma & Bruno Trigueiro), L’Univers Parallèle (Vin de France/Languedoc)

5 L
Languedoc-Roussillon

#Nouveauté #Biodynamie
Univers Parallèle pour grand écart existentiel, de Sao Paulo à Puimisson (mais ça, on vous le raconte plus loin). Cette cuvée bien nommée possède une personnalité bien trempée. Au nez comme en bouche : des fruits noirs certes (cassis, mûre) mais aussi des épices chaudes, un coté animal / cuir, balancés par une belle acidité et des tannins présents mais parfaitement maîtrisés. Plutôt que franchement sudiste, on dira fraîchement sudiste. Un jus du soleil qui ne joue pas les gros bras, coup de cœur unanime de l’équipe Let it BIB.

52,00 

#Nouveauté #Biodynamie
Univers Parallèle pour grand écart existentiel, de Sao Paulo à Puimisson (mais ça, on vous le raconte plus loin). Cette cuvée bien nommée possède une personnalité bien trempée. Au nez comme en bouche : des fruits noirs certes (cassis, mûre) mais aussi des épices chaudes, un coté animal / cuir, balancés par une belle acidité et des tannins présents mais parfaitement maîtrisés. Plutôt que franchement sudiste, on dira fraîchement sudiste. Un jus du soleil qui ne joue pas les gros bras, coup de cœur unanime de l’équipe Let it BIB.

Nouveau

Balma d’Éole (Manon Serillon & Thomas Baumet), Pot de colle, 2024 (Méditerranée)

5 L
Provence
Vallée du Rhône

#Nouveau millésime
Second millésime et déjà… quelle patte ! C’est vrai que les anciens leur ont offert un terrain de jeu de rêve : d’antiques massales de carignan et grenache de 1946. Près de 80 piges plus tard, Manon et Thomas en proposent une première lecture d’une étonnante maîtrise. Peu tanique, leur nectar est profond, complexe, capiteux avec une belle buvabilité, irrépressiblement tourné vers le fruit, le terroir… et le soleil drômois ! À l’aise sur une entrecôte maturée comme sur un tajine de légumes ou un carreau de chocolat noir. C’est un gros coup de cœur que l’on doit à Axel Chambert du domaine du Minot.

39,00 

#Nouveau millésime
Second millésime et déjà… quelle patte ! C’est vrai que les anciens leur ont offert un terrain de jeu de rêve : d’antiques massales de carignan et grenache de 1946. Près de 80 piges plus tard, Manon et Thomas en proposent une première lecture d’une étonnante maîtrise. Peu tanique, leur nectar est profond, complexe, capiteux avec une belle buvabilité, irrépressiblement tourné vers le fruit, le terroir… et le soleil drômois ! À l’aise sur une entrecôte maturée comme sur un tajine de légumes ou un carreau de chocolat noir. C’est un gros coup de cœur que l’on doit à Axel Chambert du domaine du Minot.