Afficher tous les 3 résultats

Christophe Pacalet, Les Marcellins 5 litres, 2021, (Vin de France/Beaujolais)

5 L
Beaujolais

#Retour en cave
Vous proposer un 21 de Christophe alors qu’il a perdu la majeure partie de son raisin… franchement, on n’y croyait pas. Mais avec Christophe, c’est comme ça, il ne laisse jamais tomber un client, ni les clients de ses clients. Alors bien sûr, on est en vin de France et non plus en Beaujolais-Villages ou à Fleurie. A l’aveugle, tout le monde part sur un gamay d’été ultra léger, c’est pourtant le marselan qui est à l’honneur. Et quel jus, mes amis ! Nez câlin, bouche aérienne pleine de fruits rouges légèrement acidulés, fraîcheur et longueur au garde-à-vous, glouleyance maximum… C’est tonton Marcel (Lapierre, avec qui Christophe a créé son domaine) qui doit être sacrément fier de son protégé de là où il nous regarde.

61,00 

#Retour en cave
Vous proposer un 21 de Christophe alors qu’il a perdu la majeure partie de son raisin… franchement, on n’y croyait pas. Mais avec Christophe, c’est comme ça, il ne laisse jamais tomber un client, ni les clients de ses clients. Alors bien sûr, on est en vin de France et non plus en Beaujolais-Villages ou à Fleurie. A l’aveugle, tout le monde part sur un gamay d’été ultra léger, c’est pourtant le marselan qui est à l’honneur. Et quel jus, mes amis ! Nez câlin, bouche aérienne pleine de fruits rouges légèrement acidulés, fraîcheur et longueur au garde-à-vous, glouleyance maximum… C’est tonton Marcel (Lapierre, avec qui Christophe a créé son domaine) qui doit être sacrément fier de son protégé de là où il nous regarde.

Le Bout du Monde (Édouard Laffitte), Jaja 5 litres 2020 (Côtes du Roussillon)

5 L
Languedoc-Roussillon

#Retour en cave
Nous avons l’immense plaisir de vous offrir votre passeport officiel pour le Jajakistan (zone autonome d’entre-aide vigneronne nichée aux confins du Roussillon, entre pays catalan et cathare, en plein cagnard), signé de la main-même d’un de ses deux fondateurs : Edouard Laffitte, vigneron-humaniste. Une carbo nature de grenache, syrah et carignan sur gneiss. Pour les intimes, proche de sa cuvée Hop’là. Nez dans les mûriers, bouche juteuse et intense, tout en restant extrêmement digeste, peu alcoolisé et très facile à boire. Qu’est-ce que c’est bon… Vive le Jajakistan libre !

59,00 

#Retour en cave
Nous avons l’immense plaisir de vous offrir votre passeport officiel pour le Jajakistan (zone autonome d’entre-aide vigneronne nichée aux confins du Roussillon, entre pays catalan et cathare, en plein cagnard), signé de la main-même d’un de ses deux fondateurs : Edouard Laffitte, vigneron-humaniste. Une carbo nature de grenache, syrah et carignan sur gneiss. Pour les intimes, proche de sa cuvée Hop’là. Nez dans les mûriers, bouche juteuse et intense, tout en restant extrêmement digeste, peu alcoolisé et très facile à boire. Qu’est-ce que c’est bon… Vive le Jajakistan libre !

Domaine des quatre pierres (Édouard Fortin), Cubib or not cubib ?, 2020 (Vin de France/Languedoc)

3 L
Languedoc-Roussillon

#Nouveauté
Vous connaissez peut-être « To BIB or not to BIB » d’Yves Plaisantin ? Très heureux de vous présenter aujourd’hui « Cubib or not cubib », la bombe de fruits mise en orbite par Edouard Fortin depuis Aragon, petit village niché sur les terroirs de Cabardès, au nord de Carcassonne, sur les premiers contreforts de la Montagne noire. Nez ultra aguicheur, kirsché, sur la framboise et la griotte, rejointes en bouche par la groseille et le cassis, poivrés.  Équilibre, fraicheur, légèreté… C’est délicieux… et dangereux : coefficient de buvabilité au maximum autorisé !

29,00 

#Nouveauté
Vous connaissez peut-être « To BIB or not to BIB » d’Yves Plaisantin ? Très heureux de vous présenter aujourd’hui « Cubib or not cubib », la bombe de fruits mise en orbite par Edouard Fortin depuis Aragon, petit village niché sur les terroirs de Cabardès, au nord de Carcassonne, sur les premiers contreforts de la Montagne noire. Nez ultra aguicheur, kirsché, sur la framboise et la griotte, rejointes en bouche par la groseille et le cassis, poivrés.  Équilibre, fraicheur, légèreté… C’est délicieux… et dangereux : coefficient de buvabilité au maximum autorisé !