La Combe au Mas (Marie-Sophie Jullien & Thomas Ayoun), Rico, 2019 (Ventoux)

39,00 

(soit 5,85 € la bouteille)

Rico est le petit dernier de la famille Combe au Mas. Et croyez-moi,  il n’a pas fini de nous en faire boire, celui-là… Mi-rouge, mi-rosé, il est ce qu’on appelle un clairet, issu d’un mariage de grenaches blanc et noir et de syrah ; élevé comme ses frères et sœurs en amphore, la signature de la maison. La robe est magnifique, rubis ultra transparente. Explosion de cerise au nez, qui bifurque en bouche sur des notes plus acidulées et épicées de griotte, canneberge, airelle… Un glouglou solaire au sacré caractère, redoutablement bon. A servir bien frais.

AgroForesterie = agroforestierEn conversion = enconversionPolyculture = polyculture

En stock

Categories: , , ,
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Partager sur :

Description

Présentations
En 2020, on devait faire l’impasse sur la Dive… mais l’appel de la nature a été plus fort. Et ce sera pareil l’année prochaine. Et les suivantes.
Départ de Paris à 6h30, arrivée 3 heures ½ plus tard rue de Beaulieu à Saumur, chez mes potes Laure et Olivier. Ils habitent l’ancienne maison troglodyte de leurs amis Émeline et Sébastien Bobinet, à deux pas de la cave du domaine, creusée dans le fameux tuffeau régional.
Ce sera notre première dégustation improvisée de la journée, avant notre plongée dans les caves Ackerman.
Et quelle dégustation ! Dans tous les sens, pour tous les sens.
Cafés de terroir de Laetitia Natali (Café 366), nouveaux millésimes et nouvelles bulles du Domaine Bobinet, BBQ 3*** du futur gendre et, au détour d’une voute, rencontre avec quatre jeunes domaines surdoués à qui Émeline et Sébastien offrent leur tribune pour faire découvrir leur premier millésime.
C’est à l’un d’entre eux, La Combe au Mas, que je dois mon coup de foudre de cette 21ème édition de la Dive.
Marie-Sophie Jullien (sœur de Thomas de la Ferme Saint-Martin) et Thomas Ayoun (maître de chai du Domaine des Garances en Beaumes-de-Venise, Château la Font-du-Loup en Châteauneuf du Pape et Domaine des Escaravailles en Rasteau) ont repris le domaine familial l’année dernière, en polyculture, après 5 ans de travaux dans leur mas. Au pied du géant de Provence, le Mont Ventoux, ce terroir tardif réputé pour la belle fraicheur qu’il confère aux vins du coin.
2020 est donc leur second millésime.
Blanc, rosé, rouge, clairet… Les cuvées défilent… Fraîcheur, minéralité, fruit… Finesse, justesse, longueur. De la dentelle, à chaque gorgée, dans toutes les déclinaisons. Bluffant.
Peut-être un début d’explication : une vinif extrêmement soignée et un élevage en grandes amphores centenaires de 20 et 40 hectos, en terres cuites, que Thomas est allé chiner jusque dans le Sud de l’Espagne (avec retour en convoi exceptionnel, s’il vous plait). Tous les vins y passent.
Mais est-ce bien nécessaire de chercher à expliquer ?
Les vins de Marie-Sophie et Thomas font vibrer, tout simplement.

Portrait chinois
Si j’étais un végétal : burlat, griotte, canneberge, airelle, poivre blanc
Si j’étais un minéral : calcaire
Si j’étais un plat : poké ball, saumon gravelax, vraie salade niçoise, bouillabaisse, courgette rôtie, poulet à la broche, foie de veau, chèvre frais, faisselle…
Si j’étais toi : je goûterais

Infos techniques
Taux d’alcool : 13°
Sols : argilo-calcaires et limons
Cépages : 80% Grenache noir, 10% Grenache blanc, 10% Syrah
Vignes en conversion plantées à 350 mètres d’altitude. Versant sud.
Biodynamie non-certifiée.
Vendanges manuelles et triées.
Levures indigènes.
Vinification sans intrants ni sulfite.
Élevage en grande amphore de terre cuite.
Filtration des fonds de cuve uniquement, si besoin.
Dose minimale de sulfites juste avant la mise en bouteille.

Recommandations d’usage
Température de service : entre 7 et 10°. Pour de vrai, c’est important…
Les vins en BIB sont très bons si vous les servez directement au robinet. Mais « oh surprise », vous constaterez qu’ils gagnent toujours à être carafés ou mis en bouteille 1/4h à 1/2h avant dégustation, notamment les vins rouges…
A boire idéalement dans les 4 à 6 semaines après ouverture. Mais n’abusez pas non plus… Au-delà de 8 semaines, on ne répond plus de rien.
Stockez-le à l’abri de la chaleur, idéalement à une température inférieure à 22°C. Évitez de l’entreposer près de votre cuisinière ou devant une fenêtre, par exemple…
A ouvrir de préférence dans les 3 mois après achat.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Combe au Mas (Marie-Sophie Jullien & Thomas Ayoun), Rico, 2019 (Ventoux)”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to top