Karim Vionnet, Beaujolais-Villages, 2018 (Beaujolais-Villages)

59,00 

(soit 8,85 € la bouteille)

Comme ses potes les Lapierre, Pacalet, Métras… Karim Vionnet est une des grandes figures (et grandes gueules 😉) du Beaujolais nature, couru dans le monde entier pour la délicatesse et la profondeur de ses gamays. Statut confirmé par ce Beaujolais-Villages d’une autre dimension, qui nous téléporte loin, loin, loin de nos bases.

En stock

Categories: , ,
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Partager sur :

Description

Présentations
Le « Beur dans les pinards », c’est lui ! Un self made vigneron d’origine maghrébine à la sauce beaujolaise, maniaque du travail bien fait, gouailleur devant l’éternel, amoureux de son Villié-Morgon d’adoption et doté d’un sens surnaturel du bien vivre et des choses vraies.
Des qualités et une fougue que les cadors du village de « la première génération » (Guy Breton aka P’tit Max, Marcel Lapierre, Jean Foillard…), ont su driver avec bienveillance jusqu’à ce que l’oiseau vole de ses propres ailes en 2006.
13 ans plus tard, les Beaujolais nature de Karim fleurissent à la carte des restos étoilés, dans les meilleurs guides, s’exportent au Japon, aux US, au Canada…
Imaginez notre tête quand nous avons appris de la bouche du chef  Thierry Breton (Chez Michel, Chez Casimir et La Pointe du Grouin, rue Belzunce dans le 10ème Paris) que Karim conditionnait son Beaujolais-Villages en BIB pour ses amis restaurateurs…
On l’a traqué à la Dive, on s’est croisés, on s’est rappelés… Puis on a été invités par Stef Gotkovski (Vincent Sulfite) à participer à son émission For No Wine sur Radio Ground Control, lequel est un intime de son agent, Emmanuel Moutot de La Marmotte masquée, qu’il nous a aimablement présenté. Le tour était joué, la commande signée, au comptoir de Lot of Wine… Un grand merci à vous deux !
Maintenant, que dire de ce nectar sans fondre sous une pluie de superlatifs ? Grande fraîcheur, légèreté au diapason, des fruits rouges plein à croquer, des tanins fins et soyeux, une profondeur aromatique hors norme, du caractère, de la générosité à plein nez… Chapeau, l’artiste !
Et quelle que soit votre religion – radis noir paprika, poké bowl, pousse de tournesol… ou apéro-charcut, tartiflette, os à moelle, Saint-Félicien coulant… – c’est toujours la fête !

Portrait chinois
Si j’étais un végétal : cerise, groseille, violette, prune.
Si j’étais un minéral : argile, calcaire.
Si j’étais un plat : cochonnailles, poké bowl maquereau, salade auvergnate, poulet à l’estragon, boite chaude, radis noir paprika, Saint-Félicien, chocolat noir, poires au vin…
Si j’étais toi : je goûterais

Infos techniques
Taux d’alcool : 12,5°
Terroir :  argilo-calcaire
Cépage : 100% Gamay noir à jus blanc
Vendanges triées et égrappées.
Zéro intrant, à l’exception d’un soupçon de sulfite à la mise.
SO2 total < 10 mg/l.

Recommandations d’usage
Température de service : autour de 13°. Pour de vrai, c’est important…
Les vins en BIB sont très bons si vous les servez directement au robinet. Mais « oh surprise », vous constaterez qu’ils gagnent toujours à être carafés ou mis en bouteille 1/4h à 1/2h avant dégustation, notamment les vins rouges…
A boire idéalement dans les 4 à 6 semaines après ouverture. Mais n’abusez pas non plus… Au-delà de 8 semaines, on ne répond plus de rien.
Stockez-le à l’abri de la chaleur, idéalement à une température inférieure à 22°C. Évitez de l’entreposer près de votre cuisinière ou devant une fenêtre, par exemple…
A ouvrir de préférence dans les 3 mois après achat.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Karim Vionnet, Beaujolais-Villages, 2018 (Beaujolais-Villages)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to top