Christophe Pacalet, Beaujolais-Villages, 2018 (Beaujolais-Villages)

59,00 

(soit 8,85 € la bouteille)

Un gamay haute-couture, gorgé de fruits et d’amour, qui nous rappelle que Christophe Pacalet fit ses gammes durant 10 ans aux côtés de tonton Marcel (Lapierre), le pape du vin nature en Beaujolais.

En stock

Categories: , ,
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Partager sur :

Description

Pour la petite histoire
Facile et pas facile à la fois d’être le neveu d’un des plus grands vignerons « nature » de tous les temps, en l’occurrence Sa Majesté Marcel Lapierre. Humblement et consciencieusement, Christophe Pacalet a d’abord appris pendant 10 ans les secrets du gamay noir à jus blanc aux côtés du tonton, avec qui il a créé le domaine Les Marcellins, avant de voler de ses propres ailes et de nous offrir aujourd’hui son propre idéal du Beaujolais : des jus vivants, croquants, entièrement au service du fruit et du plaisir de ceux qui les goûtent.
Gouleyant, frais, fruité, profond et minéral, évidemment garanti sans intrant à l’exception d’un soupçon de souffre à la mise, ce Beaujolais-Villages est une oeuvre majeure d’un des plus grands artistes-vignerons du Beaujolais.

Portrait chinois
Si j’étais un fruit : un fruit rouge, mûr et croquant.
Si j’étais un minéral : cailloux et granit
Si j’étais un plat : artichauts poivrade sautés, charcuterie, raclette, salades, chou-fleur rôti aux épices, veau, volaille, fromage…
Si j’étais toi : je goûterais

Informations techniques
Cépage : Gamay noir à jus blanc
Degré d’alcool : 13,5%
Terroirs : Caillouteux d’alluvions anciens et granit altéré à faible profondeur
Vendanges : Manuelles. Les raisins, soigneusement triés, sont transportés en caissettes de 25 kilos.
Vinification: Macération carbonique à froid en grappes entières sans SO2 avec les levures indigènes pendant 10 à 20 jours, décuvage manuel suivi d’un pressurage sur un pressoir vertical en bois.
Elevage : Sur lies fines, sans SO2, en foudres et cuves béton pendant 5 à 8 mois.
SO2 total < 25 mg/litre.

Recommandations d’usage :
Température de service : autour de 13°. Pour de vrai, c’est important…
Les vins en BIB sont très bons si vous les servez directement au robinet. Mais « oh surprise », vous constaterez qu’ils gagnent toujours à être carafés ou mis en bouteille 1/4h à 1/2h avant dégustation, notamment les vins rouges…
A boire idéalement dans les 4 à 6 semaines après ouverture. Mais n’abusez pas non plus… Au-delà de 8 semaines, on ne répond plus de rien.
Stockez-le à l’abri de la chaleur, idéalement à une température inférieure à 22°C. Évitez de l’entreposer près de votre cuisinière ou devant une fenêtre, par exemple…
A ouvrir de préférence dans les 3 mois après achat.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Christophe Pacalet, Beaujolais-Villages, 2018 (Beaujolais-Villages)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to top