Château Peybonhomme (Rachel & Guillaume Hubert), La Cox, 2018 (Blaye-Côtes-de-Bordeaux)

(1 avis client)

39,00 

(soit 5,85 € la bouteille)

Les vignes en biodynamie certifiées Demeter sont rares dans le Bordelais ; qui plus est quand elles le sont depuis… 20 ans ! Nous apprécions donc toute la chance que nous avons de pouvoir goûter ce merlot rare, pur et incroyablement généreux. Du gros fruit qui respire la santé pour un gros canon de toutes les occasions.

En stock

Categories: , ,
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Partager sur :

Description

Présentations
Pour vous situer Château Peybonhomme-les-Tours, il se trouve à environ 5 km à vol d’oiseau (au-dessus de la Gironde) du prestigieux Margaux, en AOC Blaye-Côtes-de-Bordeaux (ex- Premières-côtes-de-Blaye), entouré de prairies naturelles, forêts, cours d’eau, sources… Autrement dit : au cœur d’un terroir exceptionnel, d’une biodiversité incroyable, à mille lieues de l’industrie chimique régionale.
Pour la petite histoire, l’arrière-arrière-grand-père des petits derniers transportaient déjà le raisin de l’autre arrière-arrière-grand-père de la lignée. C’est dire si l’amour du travail en famille a du sens, chez les Hubert…
Ajoutez au tableau une dévotion partagée et hors du commun, chacun à sa façon, à Sa Majesté la Nature (le domaine est en biodynamie depuis 1997), et vous obtenez peut-être, malgré les apparences, le portrait de famille le plus déjanté de la planète Bordeaux.
Leur merlot est à leur image : sage et discret bu de l’extérieur, incroyablement libre et généreux bu de l’intérieur. Un vin nature droit dans ses bottes, à plusieurs niveaux de lecture.
Très équilibré, souplesse virile, plongée aux origines du fruit… trop tard, le piège s’est refermé sur la tablée.

Ps : et sinon, vous savez pourquoi « La Cox » ? Parce que la coccinelle est, selon la légende, le premier insecte à revenir pavoiser dans les vignes après une conversion en bio.

 

Portrait chinois
Si j’étais un végétal : cerise noire, groseille, mûre, violette, rose, sous-bois, réglisse, poivre blanc
Si j’étais un minéral : argile, sable
Si j’étais un plat : poulet rôti, velouté de potimarron, jambon de Bayonne, aubergines farcies, magrets de canard au BBQ, ratatouille, brandade de morue, cailles en chemise…
s je goûterais

Infos techniques
Taux d’alcool : 13,5°
Sol :  graves argileux
Cépage : 100% Merlot
Vignes certifiées BIO et en biodynamie (Demeter) depuis plus de 20 ans.
Vinification naturelle, sans intrant, à l’exception d’un soupçon de sulfite à la mise.

Recommandations d’usage
Température de service : 15 à 18°. Pour de vrai, c’est important…
Les vins en BIB sont très bons si vous les servez directement au robinet. Mais « oh surprise », vous constaterez qu’ils gagnent toujours à être carafés ou mis en bouteille 1/4h à 1/2h avant dégustation, notamment les vins rouges…
A boire idéalement dans les 4 à 6 semaines après ouverture. Mais n’abusez pas non plus… Au-delà de 8 semaines, on ne répond plus de rien.
Stockez-le à l’abri de la lumière et de la chaleur, idéalement à une température inférieure à 22°C. Évitez de l’entreposer près de votre cuisinière ou devant une fenêtre, par exemple…
A ouvrir de préférence dans les 3 mois après achat.

1 avis pour Château Peybonhomme (Rachel & Guillaume Hubert), La Cox, 2018 (Blaye-Côtes-de-Bordeaux)

  1. Mickael LOUBARESSE (client confirmé)

    Un vrai blaye qui vous accroche le palet! Facile à boire

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go to top